les presses du réel
Florence Grundeler - Entre
Un parcours de l'œuvre de Florence Grundeler, structuré en fonction des différents supports (toiles, papiers, aciers, installations) qui constituent les piliers de son cheminement artistique, avec deux essais.
De quoi s'agit-il au juste ? De toile, de fil, de papier, d'encre, de cendre, de rouille… Ou plutôt d'une quête qui ne s'arrête pas à la toile, au fil, au papier, à l'encre, à la cendre, à la rouille. Florence Grundeler inlassablement poursuie quelque chose qui s'enfuit et ne laisse qu'une trace lacunaire, un cercle qui n'en est pas un, une tache qui s'égoutte, une boursouflure qui s'évase, un sillage qui s'efface. Ses images boivent à la source de l'incertitude. Et pourtant quelque chose se cherche en leur sein, dans leur aveuglement, leur incomplétude même. Le fil cherche l'envers et l'endroit. L'encre cherche les bords et l'au-delà. La rouille cherche l'odeur du temps. Et la cendre la mémoire de l'enfance. Les toiles de Florence Grundeler ouvrent des territoires liquides qui se creusent et s'épanchent, en une cartographie suggestive qui invite au voyage. Ses papiers flottent comme remontés d'un puit, marqués de signes anciens et oubliés. Parfois ils ressemblent à des peaux belles de leurs rides et marbrures. Ses gravures sont veloutées des salissures du chemin. Et souvent le fil traverse ces contrées ébauchées, conduisant ailleurs en liberté.
Des chapitres regroupent les supports (toiles, papiers, aciers, installations) utilisés par l'artiste pour exprimer les « piliers » sur lesquels s'appuie son cheminement artistique, pour dire les cycles interrompus, les répétitions qui n'en sont jamais, les traversées sous toutes formes, les fragmentations donnant naissance à des réagencements.
Ce volume réunit les textes d'Elora Weil-Engerer (prix de la critique d'art 2023 Aica) et Marie-Hélène Lafon (prix Renaudot 2020).
Florence Grundeler est une artiste plasticienne née en 1968 à Paris. Sinophone et habitée par la culture chinoise, elle a également nourri son apprentissage lors de séjours au Brésil et en Argentine. Dans des installations, gravures et surtout des toiles traversées de fils et d'encre, cette adepte de la matière fait vivre l'espace et le vide pour mieux cerner les fulgurances et les lignes qui en émergent. Formée au paysage plutôt qu'à l'image artistique, elle revendique le besoin de ce minimum de virginité dans la façon de travailler. En appelant significativement son atelier « l'Entre », l'artiste confirme son désir de fouiller les marges, les intervalles, laissant advenir quelques possibles, dans la liberté, l'instinct ou les maladresses qui emmènent autre part.
Textes de Elora Weil-Engerer et Marie-Hélène.
 
paru en mai 2024
édition bilingue (français / anglais)
20 x 26 cm (broché)
112 pages (ill.)
 
33.00
 
ISBN : 978-2-35864-096-1
EAN : 9782358640961
 
en stock
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre
Entre


 haut de page