flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Tresses – Souvenirs du narratocène
Léo Henry & Denis Vierge [tous les titres]
Dis Voir [tous les titres] Contes illustrés pour adultes [tous les titres]
 Léo Henry & Denis Vierge Tresses Souvenirs du narratocène
Edité par Daniele Riviere.
Texte de Léo Henry.
Dessins de Denis Vierge.
Avec la participation de Hervé Le Guyader.
paru en septembre 2019
édition française
16,5 x 21,5 cm (broché)
112 pages (32 ill. n&b)
25.00 €
ISBN : 978-2-914563-93-2
EAN : 9782914563932
en stock
 
Le nouveau titre dans la collection des Contes illustrés pour adultes (dans laquelle ont déjà publié Pierre Senges, Nicolas Ancion et Jean-Philippe Cazier), dont le principe est de réunir en un même ouvrage un écrivain, un illustrateur et un scientifique pour produire un agencement singulier et créatif entre ces trois domaines : un roman fantastique basé sur les travaux du scientifique Hervé Le Guyader, envisageant la quasi-extinction de l'espèce humaine dans le contexte du bouleversement climatique en cours.
Tresses – Souvenirs du narratocène de Leo Henry est un roman fantastique basé sur les travaux du scientifique Hervé Le Guyader (spécialiste de la biologie moléculaire) en particulier, sur l'érosion de la biodiversité montrant que le rythme de l'évolution est aujourd'hui largement dépassé par celui du réchauffement planétaire. Autrement dit, vers l'extinction des espèces – y compris l'humain. C'est à partir de ce constat que Léo Henry a élaboré les thèmes de sa fiction inspirés cette fois par une pensée résistante et spéculative comme lieu de fabrication de possibles à l'ère des catastrophes annoncées.
Dans ce livre, trois branches de l'humanité survivent aux bouleversement climatiques : l'une a quitté la Terre, la seconde s'est enfermée dans des environnements contrôlés (les Serres), la dernière, plus mystérieusement encore, a réorganisé tout son rapport au vivant. Cette dernière branche, fragile et isolée, consacre presque toute son énergie à la transmission et la production de récits rapportées par la narratrice – les fameuses tresses –, dont elle témoigne dans des correspondances qui prennent acte de la prochaine démultiplication des formes de vies humaines...
Ces correspondances – retrouvées dans les fosses mémorielles de la Terre par une post-humanité après que la Catastrophe provoquée par l'Anthropocene ait rayé l'humanité de la Terre –, datent des alentours de l'an zéro et sont considérées comme l'un des derniers témoignages écrits de l'homo sapiens en tant qu'espèce humaine unique.
Le principe de la collection des Contes illustrés pour adultes inclut, à côté de l'écrivain et du scientifique, la participation d'un artiste réalisant un certain nombre d'illustrations qui circuleront dans le cours du récit. Denis Vierge illustre ce conte.

« Les textes réunis dans Tresses, Souvenirs du narratocène datent des alentours de l'an zéro. Ils sont considérés comme l'un des derniers témoignages écrits de l'homo sapiens en tant qu'espèce humaine unique. 
Nous proposons ici une traduction de la version la plus complète connue, retrouvée dans les fosses mémorielles de Bayan Obo.
Les bizarreries poétiques ont été conservées. Il y a longtemps que nous ne prétendons plus être capables de tout comprendre. »

« Un conte de Léo Henry pour méditer notre fin d'humains et explorer une forêt insulaire du possible [...]. Récit dans le récit, enquête simili-anthropologique, poésie naturelle, Tresses, souvenirs du narratocène se lit comme une dystopie ou une forme d'utopie à venir. C'est selon. »
Frédérique Roussel, Libération

« Ode à l'écoute et à l'art du récit, Tresses : Souvenirs du Narratocène est un conte donnant une image de pensée à [des] concepts réputés trop complexes pour être appréhendés. Il faut espérer que cette démarche où les sciences et les arts se retrouvent non pour dialoguer mais pour coévoluer, pour se domestiquer réciproquement, trouve de nouvelles expressions, donne de toute urgence naissance à une esthétique du divers et des civilisations prenant au sérieux le récit du monde que l'on est toujours en train de composer. »
Lucien Raphmaj, Diacritik
Mêlant littérature, art et sciences, la collection des Contes illustrés pour adultes renoue avec une tradition de la littérature scientifique à la manière d'un Lewis Carroll avec pour but de faire rêver et méditer sur la façon de se représenter le monde tel qu'il se définit aujourd'hui à l'aune des récentes découvertes scientifiques.

Hervé le Guyader (né en 1948), professeur de biologie évolutive, est un scientifique mondialement connu pour ses travaux qui ont conceptualisé une nouvelle approche phylogénétique de l'évolution de la vie et de la classification du vivant.
Léo Henry (né en 1979) est un écrivain de fantasy et de science-fiction.

Denis Vierge (né en 1970) est un illustrateur réputé pour ses « dessins narratifs ».