flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Pièces non balayées
Arnaud Vasseux [tous les titres]
Analogues [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Arnaud Vasseux Pièces non balayées
Textes de Philippe Cyroulnik, Olivier Kaeppelin, Fabien Faure, Arnaud Vasseux, Sally Bonn, Emmanuel Latreille, François Durif.
paru en février 2019
édition bilingue (français / anglais)
22 x 30 cm (broché)
160 pages (ill. coul.)
32.00 €
ISBN : 978-2-35864-110-4
EAN : 9782358641104
en stock
 
Nouvelle monographie, centrée sur les sculptures éphémères réalisées par Arnaud Vasseux dans le contexte des expositions récentes, au terme desquelles les œuvres sont détruites.
La succession des Cassables, sculptures éphémères réalisées par Arnaud Vasseux, contribue à dégager une position autant par rapport au champ élargi de la sculpture que par rapport au médium exposition. Cette monographie formule précisément l'évidence d'une relation singulière d'Arnaud Vasseux à l'exposition : chacune d'elle, abordée ici comme une étape, se caractérise par la présentation de ces Cassables construits à même le lieu. Au terme de l'exposition, ces sculptures doivent être détruites. Il en demeure sinon le souvenir, un ensemble de photographies, et parfois de textes qui constituent les archives de la pratique d'Arnaud Vasseux.
Les auteurs sollicités ont chacun choisi une ou deux œuvres observées et expérimentées à l'occasion d'une de ses étapes. Ils construisent une communauté de regards individualisés au contact de situations différentes, ce qui, parfois, n'exclue pas l'attention aux mêmes objets. Si les choses se construisent dans une relation au lieu et au contexte d'accueil, c'est que l'atelier n'est plus seulement à entendre comme un lieu fixe ni comme le lieu privilégié où se réalisent les choses. L'atelier, dès lors, est à comprendre comme un lieu mobile, un lieu en déplacement, un lieu ouvert à d'autres lieux, à d'autres situations et à d'autres rencontres. Qu'en reste t-il une fois l'exposition achevée et comment ce qui reste est mis en partage ? Quels points de vue peuvent rendre compte d'une relation vécue et réflexive à l'expérience proposée par cette confrontation entre ce qui existe et ce qui est construit et ajouté ?
Photographies, documents, textes, notices et légendes se sont accumulés au fil d'une quinzaine d'étapes depuis 2011 (la précédente monographie est parue début 2011). Ces traces et prolongements des expositions, pour la majorité inédits, témoignent de ce qui a eu lieu. Leur articulation dégage ce qui est redéfini des enjeux du travail d'une étape à l'autre.
Né en 1969 à Lyon, Arnaud Vasseux vit et travaille à Marseille. « Les formes audacieuses, énigmatiques et fragiles de ses sculptures résultent de la manipulation de matériaux simples, empruntés au catalogue des produits du bâtiment ou de l'industrie légère - avec une préférence pour les matériaux “à prise” : plâtre, résine, fibre de verre. L'artiste porte toute son attention vers leurs propriétés physiques, leurs possibilités et limites techniques, à partir desquelles sont élaborées les procédures et manipulations inhabituelles qui vont infléchir le projet initial. À ce caractère expérimental de la production de la forme se conjugue l'échelle des œuvres qui souvent dialogue avec celle du bâti et du lieu. Chaque intervention offre ainsi au visiteur les conditions d'une expérience – un moment d'intensité accrue de ses propres sens et de sa réceptivité à la charge esthétique et poétique – où le lieu et l'œuvre s'informent, se nourrissent et s'enrichissent. Ainsi l'exposition n'est pas juste un moment à l'occasion duquel l'œuvre est ajoutée à un lieu, mais la réunion d'un espace et d'un temps de mise à l'épreuve, de mise en tension de l'action et de l'objet dans son articulation avec l'espace, un moment particulier de l'expérience, que renforce le caractère indéplaçable et éphémère des sculptures. » (Cédric Loire)