flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Drawing Room Confessions #9
Bruce McLean [tous les titres]
Mousse [tous les titres] Mousse Publishing (livres) [tous les titres]
Bruce McLean Drawing Room Confessions #9
paru en décembre 2015
édition anglaise
11 x 17 cm (broché)
72 pages
11.00 €
ISBN : 978-88-6749-155-1
EAN : 9788867491551
en stock
 
L'artiste écossais se prête au jeu des « confidences de salon ».
THE CAST

BRUCE ……………………………….Bruce McLean
THE EGOIST ………………………....David Greene
THE BLIND MAN ……………………Will McLean
TANGO ……………………………….John Hilliard

(...) But if I wanted to document this new sculpture I'd made, and somebody said, “Well, let's get my Canon SRL and photograph it”, then I'd say, “Well, why don't you whistle it?” And they'd go, “What? Whistle the sculpture you're making?” “Well”, I'd say, “you could document it by whistling, couldn't you? I don't know why you couldn't. Or signing or coughing it or...” No. It always has to be photographed. (…)
Drawing Room Confessions est une série de livres imprimés qui s'inscrit dans la tradition du questionnaire de Proust, des jeux de société des surréalistes, etc. Chaque livre est constitué de mots et de dialogues, sans images. Six sections distinctes (The Egoist, The Blind Man, Two to Tango, Ekphrasis, Time Line et La Madeleine) constituent les Règles du Jeu, qui régissent l'ensemble des parutions. Le seul changement d'une parution à l'autre concerne les joueurs – l'artiste, ou les personnalités provenant de divers domaines qui s'entretiennent avec lui.
Bruce McLean (né en 1944 à Glasgow, vit et travaille à Londres) est un sculpteur, performeur, vidéaste et peintre écossais. Il étudie à la Glasgow School of Art de 1961 à 1963 et à la St. Martin's School of Art de 1963 à 1966, où il s'illustre en critiquant le formalisme académique de ses enseignants, parmi lesquels Anthony Caro et Phillip King. Il s'engage dès 1965 dans la création de sculptures éphémères, utilisant des matériaux inhabituels comme l'eau, et produit des performances à caractère satirique, dirigées à l'encontre du monde de l'art. En 1972 il expose, pour un jour, à la Tate Gallery. A partir du milieu des années 1970, et tout en continuant son travail de performance, McLean se concentre sur la peinture, la sculpture et la vidéo. Récompensé d'un John Moores Painting Prize en 1985, il fut également professeur de peinture à la Slade School of Art, dont il est aujourd'hui retraité.