flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Drawing Room Confessions #10
Alexandre da Cunha [tous les titres]
Mousse [tous les titres] Mousse Publishing (livres) [tous les titres]
Alexandre da Cunha Drawing Room Confessions #10
paru en décembre 2015
édition anglaise
11 x 17 cm (broché)
78 pages
11.00 €
ISBN : 978-88-6749-152-0
EAN : 9788867491520
en stock
 
L'artiste brésilien se prête au jeu des « confidences de salon ».
(...) I love it when people ask, “What kind of art do you make?” and I answer, “Sculpture”. The first thing everyone thinks is that sculpture is associated with someone who sculpts. There is the idea of a classic sculptor, someone who transforms materials. I transform almost nothing, but there is always the intention to transform. I basically bring existing things together and make people look at them in another way. Maybe through association, as you mentioned, or maybe by giving them a character, a personality, as if they really were characters, individuals, almost like people. I think my work is almost always figurative, and this is the greatest transformation. At least this is the biggest aspiration I have for a work: trying to transform an ordinary glass that everyone uses into a glass that becomes a character (...)
Drawing Room Confessions est une série de livres imprimés qui s'inscrit dans la tradition du questionnaire de Proust, des jeux de société des surréalistes, etc. Chaque livre est constitué de mots et de dialogues, sans images. Six sections distinctes (The Egoist, The Blind Man, Two to Tango, Ekphrasis, Time Line et La Madeleine) constituent les Règles du Jeu, qui régissent l'ensemble des parutions. Le seul changement d'une parution à l'autre concerne les joueurs – l'artiste, ou les personnalités provenant de divers domaines qui s'entretiennent avec lui.
Artiste atypique, Alexandre da Cunha (né en 1969 à Rio de Janeiro, vit et travaille à Londres) opère dans le champ de la sculpture moderniste. Déplaçant les significations d'usage des objets du quotidien, l'artiste les redéfinit en œuvres d'art par insertion dans l'espace d'exposition. De cet acte d'appropriation naissent d'étranges tensions qui révèlent pleinement les paradoxes de l'art contemporain. Chez da Cunha, l'acte créateur est le fruit d'une lecture croisée du mouvement néo-concret brésilien et d'une architecture moderniste pleine de contradictions, telle celle des cités brésiliennes, dont Rio de Janeiro est le parangon.