flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Un peu comme voir dans la nuit (+ CD)
Leif Elggren [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Leif Elggren Un peu comme voir dans la nuit (+ CD)
Edité et traduit de l'anglais par Lionel Bize, Laura Daengeli, Christian Indermuhle, Christine Ritter, Thibault Walter.

Publié par les éditions Van Dieren.
paru en novembre 2013
édition française
14,8 x 20,2 cm (broché, couv. à rabats)
148 pages (ill. n&b) + CD
28.00 €
ISBN : 978-2-911087-88-2
EAN : 9782911087882
en stock
 
Un recueil de poèmes originaux de l'écrivain, musicien et performeur suédois écrits entre 1970 et 2013 et traduits pour la première fois en français. Avec un CD audio et des illustrations de l'auteur.
« Le chagrin qui divise l'abîme n'est pas mesurable, il crée simplement un lien vers un autre abîme et n'est perceptible ni par la peau […] ni par l'odeur, ni par l'écoute, ni par le goût ni même par la vue, mais par quelque chose d'autre. Quelque chose d'autre. »
Edition limitée à 450 exemplaires numérotés.

Rip on/off est un projet culturel, musical et littéraire de longue durée. Il vise à promouvoir, par le biais d'édition de livres, d'organisation de performances, de conférences et d'ateliers, le travail en art sonore effectué par des artistes contemporains. Chaque année, Rip on/off publie les textes et édite une œuvre musicale originale d'un artiste sonore.
Dirigée par Christian Indermuhle et Thibault Walter, la collection « Rip on/off » est publiée par les éditions Van Dieren.
Actif depuis la fin des années 1970, Leif Elggren (né en 1950 à Linköping, Suède) est un artiste conceptuel qui évolue dans les domaines du son et de la vidéo en explorant les limites entre performance, installation et musique. Ecrivain, plasticien, performeur et compositeur, il a réalisé de nombreux albums, en solo, au sein de Sons of God (aux côtés de Kent Tankred) ou en collaboration avec CM von Hausswolff.
La musique d'Elggren, parfois conçue comme une bande-son pour ses installations visuelles ou ses performances expérimentales en public, explore un large spectre sonore, du drone hypnotique aux textures bruitistes les plus arides. Les diverses sources sonores qu'il emploie (matériaux bruts utilisés comme instruments, dispositifs électroniques, enregistrements de phénomènes biologiques ou d'actes du quotidien, voix...) renvoient directement au réel, dans ses dimensions physique, organique et socio-politique, duquel surgissent en même temps des éléments oniriques ou imaginaires, poétiques et surréalistes.