flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
AMZ ou « le soleil brille pour tout le monde » – Dé-finition / méthode 169 – 1985-87
Claude Rutault [tous les titres]
Centre des livres d'artistes (CDLA) [tous les titres]
Claude Rutault AMZ ou « le soleil brille pour tout le monde » Dé-finition / méthode 169 – 1985-87
paru en 2011
édition française
21 x 29,7 cm (broché), sous coffret
2 x 64 pages (ill. bichromie)
15.00 €
ISBN : 978-2-917393-01-7
EAN : 9782917393017
en stock
 
Livre d'artiste en deux volumes.
« AMZ est une œuvre en trois parties, trois blocs à la fois solides et mouvants dans l'espace et dans le temps. A, M et Z désignent en même temps une partie de l'œuvre et sa localisation.
la partie A est un ensemble de 100 toiles – initialement – brutes, tendues sur châssis, de tailles toutes différentes dans des formats standard, appuyées en piles contre les murs d'un lieu nommé par la lettre A. à chaque prise en charge, par un particulier ou une institution, d'une toile parmi les 100, celle-ci est accrochée sur un mur du lieu A, peinte de la même couleur que ce mur. à ce jour, 18 toiles ont été prises en charge. cette partie A, localisée pour un temps à partir de 1987 au consortium à dijon, est actuellement située au frac des pays de la loire à carquefou près de nantes.
les toiles prises en charge constituent la partie M. à la différence de A et de Z, la partie M est géographiquement dispersée. prendre en charge une toile en consiste à en choisir une en A et à la reconstruire, dans un format réduit, en un autre lieu. la réduction de cette toile dépend de deux facteurs qui s'additionnent : la distance entre le lieu A et le lieu de reconstruction – plus on est loin plus la réduction augmente (question d'espace) et l'ordre de prise en charge de la toile – la réduction est moins grande pour le troisième preneur en charge que pour le quarantième (question de temps).
Z, troisième partie, regroupe les différents papiers qui matérialisent les différences de surface entre celles des toiles en A et celles des toiles en M. Z est également un lieu d'information sur l'œuvre AMZ. à l'origine, cette partie Z a été gérée par art & cie à paris. elle est depuis 2011 gérée par le cdla.
les trois parties sont solidaires (M et Z ne sont pourtant pas les satellites de A). tout changement dans l'une entraîne la modification d'une autre. AMZ est en quelque sorte une œuvre en suspens qui se déploie à la manière d'un rhizome ou d'une constellation (la partie A serait alors l'Alpha de l'œuvre).
AMZ abolit toutes sortes de hiérarchies et se joue des antagonismes. »
Claude Rutault
Edition limitée à 400 exemplaires numérotés et signés.
Né en 1941 à Trois Moutiers (Vienne), Claude Rutault vit et travaille à Vaucresson (Hauts-de-Seine). En 1973, il énonce sa première « définition/méthode » (d/m) : « une toile tendue sur châssis peinte de la même couleur que le mur sur lequel elle est accrochée. sont utilisables tous les formats standard disponibles dans le commerce qu'ils soient rectangulaires, carrés, ronds ou ovales. l'accrochage est traditionnel. » Depuis, il en a proposé plusieurs centaines d'autres, qui ont toutes pour ambition de viser à une déconstruction générale des modes d'existence du tableau.

Voir aussi Marie-Hélène Breuil : Claude Rutault – L'Inventaire.