flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
I Am About To Call It a Day
Bieke Depoorter [tous les titres]
Edition Patrick Frey [tous les titres]
Bieke Depoorter I Am About To Call It a Day
Edité par Bieke Depoorter.

Conception graphique : Armand Mevis.
paru en novembre 2014
sans texte
28 x 42 cm (broché, sous couverture / coffret cartonné)
80 pages (42 ill. coul.)
63.00 €
ISBN : 978-3-905929-69-0
EAN : 9783905929690
en stock
 
Livre d'artiste hors format (sous un grand coffret cartonné solidaire du livre) de la photographe membre de Magnum Photos : un carnet de voyage singulier aux Etats-Unis, où Bieke Depoorter s'est invitée à passer la nuit chez de parfaits inconnus, dont elle emporte des images presque volées mais bienveillantes, entre « étrangéité » et intimité.
Ces dernières années, Bieke Depoorter a promené son regard candide à travers la Russie et les Etats-Unis. Le hasard des rencontres déterminait son mode d'hébergement. La chaleur de l'accueil et l'intimité qu'elle a pu partager avec ses hôtes ont donné naissance à des photos intrigantes.
Pour sa première série intitulée Ou Menya, Bieke Depoorter a voyagé pendant trois mois à travers la Russie. Ne parlant pas le russe, elle s'est débrouillée avec un petit papier sur lequel était inscrit un texte traduit en russe : « Je cherche un endroit pour passer la nuit. Connaissez-vous des gens qui peuvent me proposer un lit ou un canapé ? Je n'ai besoin de rien de particulier et j'ai mon propre sac de couchage. Je ne souhaite pas séjourner à l'hôtel car j'ai peu d'argent et parce que je veux voir comment vivent les gens en Russie. Je pourrais peut-être dormir chez vous ? Merci beaucoup pour votre aide ! ».
La petite note n'a pas raté son objectif. La jeune photographe a pu trouver un toit pour chaque nuit. Curieuse, elle a pu découvrir de l'intérieur des mondes inconnus, souvent merveilleux. Elle ne savait jamais où elle allait atterrir la nuit suivante. On lui a raconté des histoires sans queue ni tête. La musique et les chants, autour d'excellents repas bien arrosés à la vodka, ou une promenade nocturne bras dessus bras dessous avant d'aller au lit faisaient partie de son quotidien. Bieke n'a pris des photos que lors de moments intenses, lorsqu'elle sentait une grande implication. Ce sont des photos qui ne vous donnent pas seulement à voir, mais à vivre. Des photos qui vous rendent complice des impressions profondes de quelqu'un qui s'est introduit d'abord en tant qu'être humain dans l'intimité des différents endroits.
Bieke Depoorter a mené la même expérience à travers les Etats-Unis. Elle a baptisé sa série I am about to call it a Day. Elle s'est également laissée surprendre à chaque occasion lors de ce work in progress. Elle ne savait jamais où son prochain interlocuteur allait l'amener. Ses clichés ont l'apparence de moments fugaces, presque volés, issus de la vie des autres. Ils sont directs mais toujours respectueux. Ils constituent un poème visuel qui emporte le spectateur dans le regard affectueux de leur auteur.
Née en 1986 à Courtrai (Belgique), la photographe Bieke Depoorter sort diplômée de l'école d'art de Gent KASK en 2009 avec une série de photographies en Russie qui très vite gagne plusieurs prix dont le fameux Hp Magnum Expression Award de New York (2009) et le Sony World Photography Award (2010). Bieke Depoorter se concentre sur des projets personnels nourris de rencontres courtes et intenses, avec lesquels elle tente de capturer l'intimité (familiale) de personnes qu'elle rencontre accidentellement dans la rue, s'invitant à passer une nuit dans leur domicile.
Bieke Depoorter a rejoint le collectif parisien Tendance Floue en 2011. Depuis 2012, elle est associée à Magnum Photos.