flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Carnet n° 5 [05.01.08 - 02.06.09]
Bernard Peschet [tous les titres]
Incertain Sens [tous les titres] Livres et éditions d'artistes [tous les titres]
Bernard Peschet Carnet n° 5 [05.01.08 - 02.06.09]
paru en mai 2014
sans texte
10,5 x 15 cm (broché)
80 pages (ill. n&b)
10.00 €
ISBN : 978-2-914291-64-4
EAN : 9782914291644
en stock
 
Livre d'artiste (carnet de croquis).
Le carnet de croquis est un genre à part. Valorisé depuis la Renaissance comme témoignage de la démarche de l'artiste, il acquiert petit à petit une relative autonomie esthétique lorsqu'on commence à exposer les carnets dans les vitrines à côté de tableaux d'artiste. Plus récemment, l'attention s'est portée sur les carnets comme lieu de création à part entière et non seulement comme un chantier au service des œuvres. C'est dans cet esprit qu'Anne Mœglin-Delcroix a édité chez Maeght deux volumes des carnets de Jean Hélion : il ne s'agit plus de pouvoir étudier la genèse de tel ou tel tableau du peintre, mais d'explorer la source même de son art. C'est en respectant la même logique que dans les années quatre-vingt, on commence à publier des fac-similés de carnets comme œuvres (ou ouvrages) sui generis, comme Vocabulary1987 de Marc Camille Chaimowicz.
Les Éditions Incertain Sens ont choisi de publier un carnet parmi les innombrables de Bernard Peschet en considérant que par sa forme et son mode de lecture, le carnet s'assimile au livre d'artiste, modalité relativement récente de pratiquer l'art. Comme dans le cas du livre d'artiste, ce n'est pas sous vitrine qu'il doit être exposé, mais offert à chaque lecteur comme un livre : dans ses mains propres. C'est seulement en l'éditant sous cette forme – en fac-similé – que le carnet devient accessible au lecteur du point de vue de son contenu et de sa temporalité comme témoignage de la méthode, voire de la pensée de l'artiste, quitte à la considérer comme une pensée incarnée, une pensée de l'art. En effet, les carnets de Bernard Peschet ne sont pas des chantiers d'œuvres, stades préparatoires à quelque chose qui le dépasserait, mais une pratique quasi quotidienne d'observation, d'analyse et de réflexion au contact de l'art. C'est le carnet à la main qu'il visite les expositions, qu'il rencontre les œuvres, qu'il en parle. Ses carnets deviennent ainsi des archives des connaissances spécifiques et en même temps des œuvres à part entière : un genre de livre d'artiste.