flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Postexpressionnisme – Réalisme magique – Problèmes de la peinture européenne la plus récente
Franz Roh [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
Franz Roh Postexpressionnisme – Réalisme magique Problèmes de la peinture européenne la plus récente
Traduit de l'allemand, introduit et annoté par Jean Reubrez (titre original : Nach-expressionismus. Magischer Realismus: Probleme der neuesten europäischen Malerei, Leipzig, Klinkhardt & Biermann, 1925).

Publié avec la collaboration de Laurence Bertrand Dorléac – Centre d'Histoire de Sciences Po.
paru en octobre 2013
édition française
17 x 20 cm (relié)
240 pages (ill. n&b)
26.00 €
ISBN : 978-2-84066-548-9
EAN : 9782840665489
en stock
 
Première traduction française de l'ouvrage majeur de l'historien de l'art allemand, photographe, critique d'art et théoricien du cinéma et de la photographie d'avant-garde.
Historien et théoricien de l'art mais aussi photographe d'avant-garde célèbre sous la République de Weimar et ultérieurement, Franz Roh (1890-1965) reste surtout connu pour avoir proposé l'expression « réalisme magique », qui connaîtra un certain succès dans l'histoire des arts et des lettres au XXe siècle.
Son ouvrage majeur Nach-Expressionismus, Magischer Realismus. Probleme der neuesten europäischen Malerei, paru en 1925 à Leipzig et traduit ici pour la première fois en français, constituait d'abord une analyse, effectuée à chaud mais d'une rare pénétration, d'un réalisme plastique des années 1920 si souvent vilipendé par la suite mais ayant retrouvé de nos jours une certaine actualité. L'auteur y étudie celui-ci, et particulièrement ce qui fut nommé « Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit) », dans ses rapports à l'impressionnisme et surtout à l'expressionnisme. Ce faisant, il est amené à esquisser une interprétation globale de la peinture moderne, d'un point de vue allemand, tout en procédant à ce qui nous apparaît aujourd'hui comme une authentique réhabilitation de peintres offrant à ses yeux « le sentiment artistique fondamental de l'existence ». Élargissant finalement son propos à d'autres domaines, Franz Roh voit dans ce qu'il appelle postexpressionnisme, plus qu'une simple orientation artistique, voire un style, une authentique posture existentielle, caractéristique de l'Allemagne, et même de l'Europe, de 1925.