flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Wilfrid Almendra [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Art contemporain [tous les titres] – collection Monographies [tous les titres]
Wilfrid Almendra <!---->
Edité par Zoë Gray.
Textes de Zoë Gray, Etienne Bernard, Sarah C. Bancroft.

Conception graphique : Mathias Schweizer.
paru en septembre 2013
édition bilingue (français / anglais)
21 x 26,8 cm (relié, couv. toilée)
144 pages (110 ill. coul. et n&b)
35.00 €
ISBN : 978-2-84066-547-2
EAN : 9782840665472
en stock
 
Cette première monographie consacrée à Wilfrid Almendra offre une vision transversale et présente une analyse critique de son travail sculptural après dix ans de carrière. Elle comprend des textes de curateurs français et internationaux ayant suivi l'évolution de son œuvre et dont le champ d'expertise est proche des problématiques développées par l'artiste. L'ouvrage développe un regard international sur ce travail, tout en le situant au sein de la scène artistique française.
L'ouvrage propose des illustrations de l'œuvre de Wilfrid Almendra ainsi que des images provenant de son archive personnelle et de son studio. L'essai de Zoë Gray intitulé The Constant Gardener examine la pratique de l'artiste depuis 2003, tandis que celui d'Étienne Bernard intitulé Formes de situations se concentre sur la série d'œuvres Reconstruction for a Monument. Enfin, le texte de Sarah C. Bancroft Villa America associe le lecteur à un road trip fantasque dans l'ouest américain, le paysage de son enfance, qu'elle revisite à travers les matériaux et les références de Killed in Action (Case Study Houses).
Dans ses sculptures et installations, l'artiste franco-portugais Wilfrid Almendra (né en 1972 à Cholet, vit et travaille entre Marseille et Casario) questionne le « devenir pavillonnaire des utopies modernistes », notamment des propositions socio-architecturales de l'après-guerre, et le nouvel horizon urbanistique, architectural et paysager occidental qui en résulte, auquel correspondent un imaginaire et une certaine conception de la communauté ayant intégré un passage du « vivre ensemble » au « vivre à côté ».