flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Renaissance anachroniste
Alexander Nagel & Christopher Wood [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
 Alexander Nagel & Christopher Wood Renaissance anachroniste
Traduit de l'anglais (américain) par Françoise Jaouën (titre original : Anachronic Renaissance, Zone Books, 2010).

Publié avec la collaboration de Laurence Bertrand Dorléac – Centre d'Histoire de Sciences Po.
paru en avril 2015
édition française
17 x 20 cm (broché)
520 pages (121 ill. n&b)
28.00 €
ISBN : 978-2-84066-534-2
EAN : 9782840665342
en stock
 
Dans cet ouvrage très attendu, deux éminents historiens de l'art réexaminent la question du temps à la Renaissance. Alexander Nagel et Christopher S. Wood se penchent sur la signification, l'usage et l'effet des chronologies, des modèles de temporalité, et sur les notions d'originalité et de répétition dans les images et les artefacts de la période.
Anachronies de la Renaissance dévoile tout un réseau de voies empruntées par les artistes et les œuvres, un paysage occulté par le besoin disciplinaire d'ancrer solidement les données dans le temps. Les édifices, tableaux, dessins, estampes, sculptures et médailles étudiés sont marqués par un souci d'authenticité, se réfèrent à des origines et des précédents prestigieux, et s'interrogent sur les conséquences de la transposition d'un médium à un autre. Les icônes byzantines considérées comme des œuvres paléochrétiennes, l'image achéiropoïète (« non faite de main d'homme »), l'emploi de spolia et la pratique de la citation, les approches différentes de la restauration des œuvres, les légendes sur les édifices amovibles, le faux et le pastiche : autant d'éléments conceptuels au fondement de l'art de la Renaissance.
Une œuvre d'art porte témoignage de l'époque de sa fabrication, mais elle est aussi marquée par une instabilité temporelle. Elle s'éloigne de son moment, renvoyant à une distante origine ancestrale, à une image ou à un artefact précédent, voire à une origine divine, et donc hors du temps. Ce livre ne raconte pas la Renaissance, pas plus qu'il ne présente une version de l'histoire. Il imagine l'infrastructure de nombreux récits possibles.
Cette publication a remporté le prix 2013 de la traduction du Salon du livre et de la revue d'art – Festival de l'histoire de l'art à Fontainebleau.
Christopher S. Wood enseigne dans le Département d'Allemand de la New York University. Il est l'auteur d'Albrecht Altdorfer and the Origins of Landscape (Chicago University Press, 1993) et de Forgery Replica Fiction : Temporalities of German Renaissance Art (Chicago University Press, 2008). Il a également publié The Vienna School Reader : Politics and Art Historical Method in the 1930s (Zone Books, 2000).

Alexander Nagel enseigne à l'Institute of Fine Arts de la New York University. Il est l'auteur de Michelangelo and the Reform of Art (Cambridge University Press, 2000) de The Controversy of Renaissance Art (Chicago University Press, 2011) et de Medieval Modern : Art out of Time (Thames and Hudson, 2012).