flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Story Mapping
Bouchra Khalili [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Bouchra Khalili Story Mapping
Textes de Philippe Azoury, Pascale Cassagnau ; entretien de Bouchra Khalili avec Omar Berrada.

Publié par le Bureau des Compétences et Désirs, Marseille, avec Les Objets en Plus et Nouvelles Donnes Productions.
paru en novembre 2010
édition bilingue (français / anglais)
17 x 24 cm (broché)
96 pages (ill. coul.)
ISBN : 978-2-91839-901-8
EAN : 9782918399018
épuisé
 
Un regard à la fois rétrospectif, actuel et prospectif sur le travail de la jeune artiste-vidéaste franco-marocaine placé sous le signe du déplacement géographique et mental, qui révèle sa position originale et son engagement dans une pratique « impure » de la vidéo, aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de la fiction, de l'expérimentation et de l'essai.
Story Mapping, titre choisi par Bouchra Khalili, désigne une méthode anglo-saxonne d'analyse textuelle qui consiste littéralement à « cartographier » des textes pour en révéler la structure souterraine et les articulations les plus fines. Dans ses vidéos, Bouchra Khalili se livre à une cartographie affective des routes migratoires contemporaines où l'articulation de l'image et du son, des récits singuliers et de l'actualité, dresse une topographie imaginaire et documentée des espaces frontaliers et urbains. Ce catalogue, monté selon une logique filmique, permettra de mettre les œuvres en perspective sur le mode de la connexion visuelle, plastique, narrative et conceptuelle.
Le travail de l'artiste franco-marocaine Bouchra Khalili (née à Casablanca en 1975, vit et travaille à Paris), essentiellement en vidéo (monobande et installation), est caractérisé par une pratique intensive et singulière du déplacement (plastique, conceptuel, géographique).
L'artiste explore les dimensions mentales et imaginaires des territoires à partir de l'espace méditerranéen envisagé comme un lieu dédié au nomadisme et à l'errance. Utilisant la vidéo en raison de l'impureté du médium, qui lui permet de situer son travail aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de l'essai, rendant mouvantes les frontières entre ces pratiques, Khalili brouille les repères topographiques, produisant une confusion sur le statut des images et une forme d'ambiguïté qui permet précisément à l'artiste d'élaborer des récits d'expériences perceptives sensibles et tangibles, liées aux trajets migratoires, et aux états actuels des espaces frontaliers et urbains.
Bouchra Khalili est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy et titulaire d'un DEA en Cinéma et Audiovisuel (Paris III, Sorbonne Nouvelle). Reconnu internationalement, son travail a été montré dans de nombreuses expositions majeures, dont les Biennales de Sharjah (2011), Sydney (2012), Moscou et Venise (2013), la Triennale de Paris (2012) et la documenta 14 de Cassel (2017). Il a également fait l'objet d'expositions personnelles, notamment au MoMA à New York, au Palais de Tokyo à Paris, à l'université Harvard à Cambridge (Massachusetts), au MACBA à Barcelone, et à Secession à Vienne.
Bouchra Khalili est la lauréate du Prix SAM pour l'Art Contemporain 2013.