flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Marcel Duchamp and the Forestay Waterfall
Kunsthalle Marcel Duchamp [tous les titres]
  Marcel Duchamp and the Forestay Waterfall
Edité par Stefan Banz.
Textes de Paul B. Franklin, Dalia Judovitz, Michael Lüthy, Bernard Marcadé, Herbert Molderings, Francis M. Naumann, Molly Nesbit, Dominique Radrizzani, Michael Taylor, Philip Ursprung.

Publié par JRP|Ringier.
paru en octobre 2010
édition anglaise
17,6 x 24,6 cm (relié)
408 pages (42 ill. coul. et 282 ill. n&b)
32.00 €
ISBN : 978-3-03764-156-9
EAN : 9783037641569
en stock
 
Le compte-rendu de l'événement multidisciplinaire autour de la cascade du Forestay à Bellevue, le point de départ de l'œuvre de Duchamp Etant donnés : 1° la chute d'eau, 2° le gaz d'éclairage, l'une des plus célèbres et mystérieuses de l'histoire de l'art du XXe siècle : une vingtaine de conférences (sur la cascade, sur Etant donnés, sur son contexte, sa réception et sa postérité) et plus de 300 illustrations (les images des concerts, des installations et des expositions et les très abondantes sources iconographiques qui jettent une lumière nouvelle sur l'œuvre de Duchamp).
En 1946, Marcel Duchamp a séjourné cinq semaines en Suisse en compagnie d'une de ses amies, Mary Reynolds. Il a notamment passé cinq jours – du 5 au 9 août – sur les bords du Léman. Il logeait à l'Hôtel Bellevue (aujourd'hui l'Hôtel Le Baron Tavernier), près de Chexbres, en plein cœur du Lavaux, non loin de la première chute du Forestay.
Cette cascade inflige une coupe au paysage des vignobles, creuse un sillon semblable à une vulve, mais elle est en même temps dissimulée par les sapins et d'autres arbres. Duchamp a photographié cette situation et il a intégré cette image dans son ultime grand chef-d'œuvre, l'installation Étant donnés : 1° la chute d'eau, 2° le gaz d'éclairage (1946-1966). Cette œuvre représente le 1°, la chute d'eau, comme le vagin de la nature, d'où jaillit un flux, entre deux pans de montagne écartés (formant un angle ouvert).

Un événement pluridisciplinaire (colloque, concert, expositions et interventions) a été organisé en 2010 sur les rives du Léman autour de cette œuvre complexe, avec la volonté de tenir compte de faits et de sources iconographiques récemment réapparus et de permettre ainsi de réévaluer sa portée artistique et notamment sa réception chez les artistes contemporains.
Cet ouvrage recueille les actes du colloque ainsi que les sources iconographiques et les œuvres exposées.
Publié suite à l'événement éponyme organisé en mai 2010 à Cully par l'association Kunsthalle Marcel Duchamp.

Contributions artistiques de Melanie Althaus, Ecke Bonk, Andreas Glauser, Peter Roesch, Roman Signer, Tadanori Yokoo...

Stefan Banz (né à Sursee, vit et travaille en Suisse) est artiste et auteur. En 1989 il participe à la fondation de la Kunsthalle Luzern, et en devient le directeur artistique jusqu'en 1993. Il travaille depuis comme artiste indépendant, participant à des expositions personnelles et collectives dans des galeries et des musées internationaux. De 1994 à 1997 il est conseiller artistique de la Galerie Hauser & Wirth. En 2000, le Prix Manor ainsi que le prix de reconnaissance de la ville de Lucerne lui sont décernés. De 2004 à 2014, il développe une collaboration artistique avec Caroline Bachmann. En 2005, il est nommé curateur du pavillon Suisse de la 51ème Biennale de Venise. Il est le directeur de la KMD, qu'il a fondée avec Caroline Bachmann en 2009.

Voir aussi Marcel Duchamp ; Stefan Banz.