flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
(SIC) n° 03 – Esthétiques de la situation
(SIC) [tous les numéros]
  (SIC) Esthétiques de la situation
Textes de Sébastien Biset, Aline Caillet, Thierry Davila, Jérome Glicenstein, Luc Lévesque, Jean-Philippe Uzel.
paru en 2009
édition française
15 x 20,5 cm (broché)
112 pages
ISBN : 978-2-9600632-2-6
EAN : 9782960063226
épuisé
 
Numéro thématique consacré au concept de situation dans l'art contemporain, avec six essais pour faire le point et une intervention graphique de Vaast Colson sur les pages et la reliure du livre.
L'intrusion de l'art dans les espaces de l'agir social nous a, depuis quelques décennies déjà, familiarisés avec un nouveau paradigme artistique : participation, relationnel, contextualité, pragmatisme, autant d'aspects que convoquent les artistes au travers de leurs pratiques, tout comme ceux qui les commentent ou les administrent, ouvrant sur un large champ d'investigation théorique et pratique duquel émerge la question déterminante de la situation. Réintégrer l'esthétique au sein de la praxis de la vie, dans la dynamique vivante de l'expérience, tel est l'enjeu de ces pratiques contemporaines de l'art que sous-tend le désir d'ouvrir le réel à d'imprévisibles trajectoires d'expérience. Tel est l'enjeu des esthétiques de la situation.
Comment le concept de situation enrichit-il la syntaxe de l'art contemporain ? Quelles perspectives esquisse aujourd'hui cette question et quelle fortune critique lui est-elle réservée ? Des regards croisés sur un même objet permettront de renouveler l'éclairage sur les enjeux d'un art marqué par l'effacement partiel du dispositif au profit d'une esthétique de la situation, vecteur de requalification des espaces où se pratique, s'adapte et s'invente une certaine création contemporaine.
Tout au long intervient Vaast Colson. Son travail, processuel, se laisse déterminer par les circonstances. En lieu et place de l'illustration – d'une thématique relevant moins de la visualité que de la performativité –, l'artiste produit de l'interférence tant dans le processus de lecture que dans la configuration de l'objet-livre. Par un travail manuel de démantellement et de reconstitution il confère à celui-ci une unicité dont le privait son procédé de production – le geste consiste à désarticuler l'ouvrage, en manipuler les pages, pour in fine le recomposer. Tout en invoquant l'effort et la contribution du lecteur, il singularise l'espace où s'écrit la pensée et donne à voir le médium qui la véhicule. C'est aussi ne pas dissocier l'art qui se fait de la théorie qui le commente, puisque l'un et l'autre interfèrent, se bouleversent mutuellement.
La revue (SIC), éditée par l'association belge éponyme regroupant cinq historiens de l'art, publie, au format livre, un numéro par an. La revue adopte une approche spécifique d'histoire de l'art pour traiter de l'art moderne et de l'art contemporain, réunissant autour d'une thématique fédératrice des textes et un projet original d'artiste.
L'association publie également sous son nom des livres d'histoire et de théorie de l'art moderne et contemporain, des livres d'artistes et des monographies (voir la page correspondante dans la rubrique « éditeurs »).