flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Jean-Philippe Cazier & Andréas Marchal
 
Poète et écrivain français, auteur de nombreux textes de fiction, Jean-Philippe Cazier (né en 1966 à Sète) collabore également aux revues Inventaire/Invention, Chaoïd, Inculte, Concepts, Chimères et Diacritik et a publié des études autour, notamment, de Gilles Deleuze, Félix Guattari, Michel Foucault, Jacques Derrida, Henri Michaux, Oliver Rohe, Léon Chestov et Jacques Doillon. Il a réalisé des traductions d'œuvres de Jorge Sanjines, María Galindo (Mujeres Creando), Blanca Wiethüchter, ou Kathy Acker.

Membre fondateur du Club des Gestations Trop Courtes ainsi que du webzine Méduse Crade, Andréas D. Marchal (né en 1978) est l'auteur de plusieurs livres, parus aux éditions BonGoût et Anathème. Son travail s'articule entre mélancolie mutante et inquiétante étrangeté. Il participe à de nombreux graphzines et ouvrages collectifs, ainsi qu'à quelques expositions thématiques. Il édite, à compte d'auteur, le graphzine GestrocoClub et dirige en parallèle le label musical expérimental Vaatican Records.

Voir aussi Jean-Philippe Cazier.
 

 
2017
édition anglaise
Dis Voir – Contes illustrés pour adultes
Un conte qui s'inspire très librement des travaux de l'astrophysicien Aurélien Barrau sur les Multivers et de l'œuvre de Lovecraft. Le livre mêle ainsi l'astrophysique et la littérature fantastique, à travers l'écriture d'une fiction qui déconstruit les cadres de la narration, de la logique, de l'identité, de l'espace et du temps. Illustré par Andréas Marchal, d'après les travaux de Barrau.

2017
Dis Voir – Contes illustrés pour adultes
Un conte qui s'inspire très librement des travaux de l'astrophysicien Aurélien Barrau sur les Multivers et de l'œuvre de Lovecraft. Le livre mêle ainsi l'astrophysique et la littérature fantastique, à travers l'écriture d'une fiction qui déconstruit les cadres de la narration, de la logique, de l'identité, de l'espace et du temps. Illustré par Andréas Marchal, d'après les travaux de Barrau.